Aéroports-de-Paris : les derniers socialistes aux abois ont toutes les audaces

Publié Publié dans Communiqués

Communiqué de presse des conseillers régionaux patriotes d’Île-de-France

 
Les ultimes conseillers régionaux socialistes d’Île-de-France ont eu l’audace de présenter, ce 20 septembre, un vœu contre la privatisation d’Aéroports-de-Paris.

 

Comment oublier que cette braderie a été rendue possible par une loi promulguée par François Hollande ? Comment oublier que le gouvernement de Manuel Valls a déjà livré à la spéculation de grands aéroports de province ? Comment oublier que c’est avec Lionel Jospin et Dominique Strauss-Kahn qu’il y eut le plus de privatisations en France ?

 

Comme tous les monopoles de fait, comme tous les services publics, Aéroports-de-Paris doit rester la propriété du peuple français. Sa privatisation relève de la seule idéologie néo-libérale. Elle ne peut que profiter au capital financier au détriment des voyageurs.

 

Les conseillers régionaux patriotes s’opposent avec force à cette liquidation d’un équipement vital de la nation. En revanche, ils n’ont pu s’associer à la mystification du voeu socialiste. Ils ont refusé de donner une caution d’innocence et de vertu au dernier carré d’un PS depuis si longtemps à la dérive au nom de la construction européiste. Ils n’ont donc pas participé à ce débat où l’hypocrisie le disputait à l’amnésie. Seul le retour à l’indépendance nationale par le Frexit permettra de mettre fin à de telles comédies dont les conséquences risquent de finir en tragédie.
 
Joffrey Bollée, Dominique Bourse-Provence, Philippe Chevrier, Bertrand Dutheil de La Rochère.

Redevance TV appliquée aux ordinateurs et smartphones : cessons de prendre les consommateurs en otage !

Publié Publié dans Communiqués
Communiqué de presse de Franck de Lapersonne, référent national à la Culture et Francophonie
et de Cyril Martinez, référent national au Numérique et à l’Innovation

 

En déplacement au Festival de la fiction audiovisuelle de la Rochelle, la ministre de la Culture et de la Communication est brièvement revenue sur la réforme de la contribution de l’audiovisuel public. Françoise Nyssen confirme vouloir appliquer une redevance TV pour les autres écrans capables de recevoir la télévision, comme les smartphones et les ordinateurs. Une mesure qui participe à diminuer encore le pouvoir d’achat des Français et freiner les ventes de produits informatiques.

 

Pourtant, dans le dispositif actuel, la contribution des téléspectateurs s’élève déjà à 139 euros par an en métropole et 89 euros en Outre-mer. L’audiovisuel public bénéficie également de la taxe TOCE servant à financer la suppression de la publicité sur France Télévisions. Avec une telle mesure, la contribution pourrait s’élever à 300€ par an et par foyer, soit plus du double de l’actuelle redevance.

 

Les Patriotes s’opposent à cette mesure injuste, basée sur une logique absurde. Cette mesure est même dangereuse en ce qu’elle va encore creuser les différences sociales et marginaliser encore davantage les personnes isolées. La communication et la culture, dans une société républicaine prônant la liberté et l’égalité, doivent être accessibles à tous.